Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 15:10

Canton de Vaud L'Etat de Vaud dépose une plainte pour cyber-attaque

Une attaque informatique aurait été menée en août contre l'Etat de Vaud afin d'obtenir une rançon. Une plainte a été déposée contre deux employés.

Le chef de la DGNSI Patrick Amaru a annoncé mardi qu'une anomalie informatique avait été détectée le 29 août 2019.

Le chef de la DGNSI Patrick Amaru a annoncé mardi qu'une anomalie informatique avait été détectée le 29 août 2019. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Etat de Vaud a déposé une plainte pénale contre un fonctionnaire de la DGNSI et un collaborateur d'un prestataire externe. Ils sont soupçonnés d'avoir fomenté un cyber-blackout de l'informatique cantonale en vue d'obtenir une rançon.

Une anomalie a été détectée le 29 août dans les circuits informatiques de l'Etat de Vaud par le nouveau centre de sécurité informatique inauguré trois jours plus tôt, a déclaré Patrick Amaru, chef de la Direction générale du numérique et des systèmes d'information (DGNSI). Il confirmait mardi à Keystone-ATS les informations publiées par 24 Heures.

Un dispositif dissimulé dans les locaux de la DGNSI a alors été découvert. Il permettait d'accéder au réseau cantonal de l'extérieur. Cette installation aurait permis de voler ou de modifier des données, potentiellement pour en tirer des revenus.

Deux auteurs

Suite à une enquête de police, deux personnes ont été identifiées: un fonctionnaire, administrateur de la plateforme de sécurité physique des installations de l'administration cantonale et un collaborateur d'une société externe ont été mis sous enquête.

Les deux sont soupçonnés par le Ministère public central d?avoir échafaudé des scénarios de cyber black-out de l'Etat de Vaud, soit la paralysie des infrastructures informatiques de l'administration, afin d'exiger le paiement d'une rançon.

En amont

Patrick Amaru tire un bilan positif de l'incident: «Nous avons pu détecter l'installation en amont et très vite en identifier l'origine et les auteurs, avec l'aide de la police. Cela nous a permis de voir que notre dispositif de sécurité fonctionnait».

Et d'ajouter que c'est la première fois que la DGNSI dépose une plainte pénale contre des personnes en Suisse. Le collaborateur a été suspendu puis licencié quelques semaines plus tard, la société externe rayée de la liste. (ats/nxp)

Créé: 07.01.2020, 15h23

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.