Jeudi 27 juin 2019 | Dernière mise à jour 10:50

Votations 10 février C'est «non» au centre des congrès à Montreux

Montreux a refusé la participation communale de 27 millions de francs pour la rénovation de son centre de congrès. Le Montreux Jazz festival est très déçu.

Le résultat a été très serré dans le vote sur le centre de congrès de Montreux (VD).

Le résultat a été très serré dans le vote sur le centre de congrès de Montreux (VD). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est à une toute petite majorité que les votants de Montreux (VD) ont refusé dimanche que leur commune investisse 27 millions de francs dans la rénovation du centre de congrès. Moins de 100 voix sur 6600 ont séparé les deux camps. Dans les détails, 3347 Montreusiens ont glissé un «non» dans l'urne contre 3253 «oui». Un résultat très serré puisque les opposants l'emportent ainsi avec 50,7% des voix. Le taux de participation a frisé les 41%.

«Nous sommes fortement déçus», lâche à Keystone-ATS Caleb Walther, municipal en charge des installations. «Déçus car c'est un projet sur lequel nous travaillions depuis longtemps et auquel nous croyions». S'ouvre désormais une phase d'incertitude à court et moyen terme, poursuit-il.

La ville de #Montreux rejette à une très courte majorité (moins de 100 voix) la rénovation du Centre de congrès, budgétisée à 87 millions de francs. Le commentaire de Carole Pontet. #chvote pic.twitter.com/nrIkJj67ym

— RTSinfo (@RTSinfo) February 10, 2019

Victoire des Verts

Opposés au projet, les Verts de Montreux se sont réjouis sur les réseaux sociaux de cette «victoire». Et Montreux Libre se félicite d'avoir gagné.

Reste que face à un écart si serré dans les résultats, la question du retard dans l'envoi du matériel de vote à 1397 électeurs étrangers se pose. «Je n'ai pas d'élément qui me permette de dire que cela a joué un rôle», répond Caleb Walther. «Dès que nous avons eu connaissance de cette situation, nous sommes intervenus».

Contacter l'ECA

Pour la suite, la Municipalité va rapidement prendre contact avec l'Etablissement d'assurance contre l'incendie et les éléments naturels «pour savoir sous quelles conditions, le site peut accueillir des événements», poursuit Caleb Walther. Rappelons que les travaux de rénovation, qui auraient dû débuter après l'édition 2020 du Montreux Jazz Festival, comprenaient notamment une mise aux normes de protection incendie.

Dans un communiqué, la Municipalité souligne qu'en glissant un «non» dans l'urne, les votants ont refusé le projet de sécurisation, de mise à niveau et de développement du centre. Elle ajoute toutefois avoir noté que les opposants ne disent pas non aux volets de sécurisation du bâtiment et à la mise à niveau des infrastructures.

Un coup de frein mais on va faire avec, selon Mathieu Jaton

Le directeur du Montreux Jazz Festival (MJF) ne cache pas lui sa déception. «C'est un immense coup de frein, mais on va faire avec», réagit-il à chaud. «On s'attendait à ce que ce soit serré, mais on espérait un résultat positif. C'est un choc», explique Mathieu Jaton. «Maintenant, il va y avoir une réflexion avec la Municipalité sur quoi, quand, comment». Et d'ajouter que cette décision ne touche pas que le festival mais toutes les manifestations hébergées dans le 2m2c.

Durant la campagne, le camp du non ne s'opposait pas aux travaux de mise aux normes, souligne le boss du MJF. Il espère dès lors que ceux-ci pourront être réalisés selon le planning prévu, à savoir après l'édition 2020 du festival. «Dans un monde idéal, il faudrait maintenir ce calendrier».

Quant à savoir ce qui, selon lui, a fait pencher la balance, Mathieu Jaton pense qu'il s'agit essentiellement des coûts à la charge de commune et de l'aspect esthétique. «Mon regret, c'est que la population n'a peut-être pas perçu tout ce qu'il y avait derrière ce projet complexe. Et je ne suis pas sûr qu'au final, les travaux de rénovation coûteront moins cher que ce projet», dit-il. Reste que le quadragénaire veut rester positif. «Oui, c'est un immense coup de frein, mais nous allons essayer de rebondir de manière intelligente. On a du boulot!»

Trois sources

Le projet soumis au vote des Montreusiens, et soutenu par les autorités, le centre de congrès ou encore le Montreux Jazz Festival, était budgétisé à 87 millions financés par trois sources: la commune (27 millions), les acteurs touristiques de la région (33 millions via une nouvelle taxe de séjour) et la société d?exploitation du centre (CCM SA).

Trop cher, démesuré, ont argué les opposants pour lesquels une rénovation plus modeste fera l'affaire. Ils ont aussi pointé du doigt le soutien du canton qu'ils jugeaient trop mince. Ce dernier avait prévu d'injecter 1,7 million d'aide à fonds perdu et 13,3 millions dans le cadre d'un prêt sans intérêts. (ats/nxp)

Créé: 10.02.2019, 15h42

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.