Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 16:47

Ecole vaudoise «Concept 360°» pour l'égalité des chances des élèves

Le canton de Vaud lance le «Concept 360°» qui doit entrer en vigueur à la rentrée 2019. Objectif: assurer l'égalité des chances entre tous les élèves, incluant la pédagogie spécialisée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Au cœur du dispositif, il y a l'élève», à coordonner avec le groupe qui représente «une dynamique très importante», a déclaré vendredi Cesla Amarelle, cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC). Elle présentait le «médiagénique Concept 360°».

Le canton de Vaud lance le «Concept 360°» pour l'égalité des chances entre tous les élèves de l'école obligatoire et incluant la pédagogie spécialisée. Un nouveau directeur général Giancarlo Valceschini symbolise cette nouvelle orientation, a indiqué Cesla Amarelle.

Nouvelle vision

Cette nouvelle vision entend répondre à un des principaux défis de l'école et de la société: l'égalité des chances entre tous les élèves, quels qu'ils soient, et leur donner la possibilité de développer «pleinement leurs compétences», a poursuivi la conseillère d'Etat.

Depuis son entrée en fonctions, il y a 18 mois, Cesla Amarelle a indiqué avoir visité une quarantaine d'établissements scolaires. «On ne part pas de nulle part», a-t-elle relevé. «Concept 360°» établit les buts et les moyens d'une école inclusive pour tous, que la pédagogie soit habituelle ou spécialisée et comprenant notamment le socio-éducatif.

Dispositif global

Pour mémoire, au début de l'année dernière, la responsable avait annoncé que l'entrée en vigueur de la mise en oeuvre de la Loi sur la pédagogie spécialisée (LPS) était repoussée d'une année. Elle précisait alors que «le volet de soutien aux élèves souffrant de troubles et de déficiences serait intégré dans un dispositif global».

Giancarlo Valceschini vient d'être nommé directeur général de l'enseignement obligatoire (DGEO), alors qu'il était auparavant responsable du Service de l'enseignement spécialisé et de l'appui à la formation (SESAF). Il pilote le concept «360°» et incarne le changement puisqu'il doit réunir les deux services sous une seule direction, a relevé Cesla Amarelle.

Anticiper les besoins

En présentant le nouveau concept, le directeur général a insisté sur la nouvelle allocation des moyens. Alors qu'il faut actuellement faire une demande pour des élèves aux besoins particuliers, les établissements scolaires recevront d'emblée les ressources nécessaires afin de les engager sans perte de temps.

«Il y a entre 15 et 20% d'enfants par classe qui ont des besoins particuliers, on le sait», a noté Giancarlo Valceschini. Les établissements scolaires pourront utiliser ces ressources en anticipation des besoins.

Autre élément du concept «360°», qui devrait entrer en vigueur à la rentrée 2019: la possibilité de pouvoir bénéficier très rapidement d'«un regard croisé» entre enseignants et spécialistes. (ats/nxp)

Créé: 08.03.2019, 15h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.