Lundi 12 novembre 2018 | Dernière mise à jour 18:10

Lausanne Crédits de 63 millions pour le mudac et l'Elysée

Le projet Plateforme10 entame une deuxième phase de développement, qui nécessitera deux crédits supplémentaires.

L'ex-pôle muséal se nomme désormais Plateforme10.

L'ex-pôle muséal se nomme désormais Plateforme10. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Etape d'importance pour Plateforme10 à Lausanne: le Conseil d'Etat a transmis mardi deux crédits d'ouvrage au Grand Conseil. Le premier de 51,8 millions est destiné à la construction du bâtiment qui abritera le musée de l'Elysée et le mudac, le second de 11,7 millions aux voies d'accès et à l'aménagement extérieur.

Il s'agit d'une étape importante pour le projet Plateforme10, a relevé le syndic de Lausanne Grégoire Junod mardi devant la presse. Il s'agit de la dernière étape avant la réalisation du bâtiment «un musée, deux musées». Ce dernier accueillera près de la gare le Musée de l'Elysée et le Musée de design et d'arts appliqués contemporains (mudac), aux côtés du futur musée des beaux-arts (mcb-a), dont le chantier a démarré l'automne dernier.

Le coût complet du projet se monte à 105 millions. Ce montant qui s'ajoute aux 84 millions du mcb-a, a rappelé le conseiller d'Etat Pascal Broulis. Globalement, 40 millions sont assurés par des privés, 40 millions par le canton et 20 par la ville de Lausanne. Si des privés ont donné quinze millions, il reste 25 millions à trouver auprès de mécènes d'ici 2020, a-t-il détaillé.

Mobilité douce

Le second crédit de 11,7 millions est dévolu à la réalisation d'un tracé de mobilité douce et des aménagements extérieurs du site. «Depuis l'avenue de Provence on pourra traverser la ville à plat jusqu'à la gare, recréer la circulation d'est en ouest. Il s'agit d'un énorme plus pour les habitants», a souligné la cheffe du Département de la culture Anne-Catherine Lyon.

La ville de Lausanne avance en parallèle sur le projet. Elle va présenter au Conseil communal un préavis sur le droit de superficie qui permet la mise à disposition gratuite du terrain à l'Etat de Vaud, ainsi qu'un crédit de 20 millions, a expliqué Grégoire Junod. Il a rappelé que la ville s'était déjà engagée à hauteur de 40 millions pour la première étape du projet.

Changement de statuts

Le texte adopté par le Conseil d'Etat comprend aussi deux projets de lois qui visent à créer des fondations de droit public pour chacun des deux musées. Grâce à ce changement de structure, le mudac actuellement payé par les deniers communaux fera à l'avenir l'objet d'un cofinancement ville-canton.

Le Musée de l'Elysée sera lui financé entièrement par l'Etat, alors qu'il l'est aujourd'hui par le canton et par une fondation de droit privée. Cela conférera assise et sécurité au musée et à ses collaborateurs qui passeront dans le giron de l'Etat, a relevé Mme Lyon. Par ailleurs, le musée n'aura plus besoin de chercher chaque année une part importante de son budget chez des privés.

Quant au budget de fonctionnement de Plateforme 10, il sera renforcé de manière importante dès 2023. Il se montera à 18,1 millions, dont 13% à charge de la ville et 87% du canton, a précisé la conseillère d'Etat. Les sommes dédiées aux collaborateurs devraient doubler.

Poste directeur

Les responsables ont encore présenté deux crédits d'étude de chacun 100'000 francs. Le premier est destiné aux études liées à l'utilisation du Musée de l'Elysée par le canton. Il s'agira de réhabiliter ce bâtiment qui a été séparé en deux et de lui redonner son lustre, a expliqué Pascal Broulis. Les jardins resteront publics.

L'autre crédit est voué à la transformation du «poste directeur» des CFF. Situé en bordure des quais, il pourrait être réaffecté ou rasé en fonction des besoins.

Accroître les liens

Enfin, le gouvernement a rendu un rapport sur le postulat déposé par le député Marc-Olivier Buffat (PLR) sur la stratégie destinée à susciter l'engouement du public pour le futur mcb-a. Des mesures ont déjà été mises en oeuvre. Une salle d'information a été ouverte dans les murs actuels du mcb-a.

Le futur musée permettra notamment d'accroître les liens avec les grandes institutions et pourra recevoir des prêts significatifs, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Le mcb-a devrait ouvrir ses portes en septembre 2019 et les deux autres en 2021, selon Pascal Broulis. (ats/nxp)

Créé: 14.02.2017, 13h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.