Lundi 25 juin 2018 | Dernière mise à jour 11:25

Canton de Vaud Le Conseil d’État suspend Lionel Girardin

Suite à la requête de la municipalité de Vevey, l'élu soupçonné de conflit d'intérêts est suspendu de ses fonctions.

Image: 24 Heures/Ch. Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Conseil d'Etat vaudois suspend le municipal socialiste de Vevey Lionel Girardin soupçonné de conflits d'intérêts. Il nomme à sa place Michel Renaud afin que l'exécutif veveysan puisse fonctionner, indique-t-il mercredi dans un communiqué.

Lionel Girardin est suspendu jusqu'à droit connu sur sa poursuite pénale, au plus tard au 31 décembre. Le gouvernement vaudois répond ainsi à la sollicitation de la municipalité de Vevey. Une nouvelle suspension pourrait être demandée par la suite.

Arrêt maladie

Lionel Girardin, qui est en arrêt-maladie, a désormais l'interdiction de siéger en municipalité et d'assister aux assemblées du conseil. Il n'a plus le droit de signer des actes au nom ou pour le compte de l'autorité communale.

Afin d'assurer le fonctionnement de la municipalité, le Conseil d'Etat indique avoir nommé en remplacement Michel Renaud. Le socialiste a notamment présidé le Grand Conseil de 2003 à 2004 et y a passé 27 ans au total. Il siégera comme observateur à Vevey, participera aux débats et votera si le quorum n'est pas atteint.

Génie vaudois

Selon le Conseil d'Etat, Michel Renaud est «une personnalité reconnue qui dispose d'une solide expérience.» Sa «profonde connaissance du génie politique et administratif du canton et des communes ainsi que son sens du dialogue» devraient favoriser le retour d'un climat «apaisé et constructif à Vevey», espère le gouvernement.

En tant que président de la fondation Apollo active dans le logement social, Lionel Girardin est soupçonné d'avoir confié des mandats rémunérés à des proches et d'exercer au sein de la structure un travail rémunéré via sa propre société. Ce qui est interdit pour les fondations d'utilité publique exonérées d'impôts.

Sauvegarde des intérêts

Le Conseil d'Etat a déposé une plainte pénale contre Lionel Girardin après les investigations du Contrôle cantonal des finances (CCF). La Fondation Apollo a également entrepris des démarches judiciaires pénales et civiles contre son président. Elle affirme se baser «sur un nombre suffisant d'informations» et chercher ainsi à sauvegarder les intérêts de la fondation. (ats/nxp)

Créé: 13.06.2018, 17h12

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.