Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 11:42

Vaud Un prisonnier retrouvé mort dans sa cellule à Orbe

Un homme, détenu dans le cadre d'une mesure thérapeutique, a été retrouvé sans vie, samedi à la prison de l'Orbe.

Le détenu était seul dans sa cellule.

Le détenu était seul dans sa cellule. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un détenu, âgé de 28 ans, a été retrouvé mort dans sa cellule à la prison de l'Orbe samedi, communique la police vaudoise.

Vers 7h15, le personnel des Etablissements de la plaine de l’Orbe (EPO) a découvert le corps inanimé d’un détenu, seul dans sa cellule.

Malgré l’intervention rapide des secours, le médecin de garde appelé sur place n’a pu que constater le décès.

La victime, un homme de 28 ans qui souffrait de troubles psychologiques, était détenue dans le cadre d’une mesure thérapeutique institutionnelle. Il était notamment connu pour infraction à la loi fédérale sur les stupéfiants.

Des investigations sont menées par les enquêteurs de la Police cantonale sous l’autorité de la procureure de service afin d’élucider les circonstances du décès.

Selon les constatations initiales, l’intervention d’un tiers est exclue et les premiers éléments de l’enquête permettent de retenir l’hypothèse du suicide.

Cet événement a nécessité l’intervention des agents pénitentiaires, d’une patrouille de la gendarmerie, des enquêteurs de la police de sûreté, du SMUR et du médecin de garde.

Créé: 18.01.2020, 18h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.