Lundi 25 mai 2020 | Dernière mise à jour 13:36
Paid Post

Coronavirus: les rendez-vous coquins virtuels ont la cote

Plusieurs études ont montré que notre libido atteint bien souvent des sommets en temps de crise. Mais à l’heure du coronavirus, comment faire des rencontres coquines sans prendre de risque?

Paid Post



Les Paid Posts sont rédigés par nos clients ou par le Commercial Publishing sur mandat. Ils ne font pas partie de l'offre rédactionnelle.

A propos de TheCasualLounge

La plateforme de casual datingTheCasualLounge.ch s’adresse aux femmes et aux hommes qui ne veulent pas renoncer aux relations passagères. Notre système de mise en relation propose aux utilisateurs du site une présélection de personnes qui leur correspondent au plan sexuel et qui habitent dans une ville ou une région donnée. Les casual daters décident ensuite eux-mêmes avec qui ils souhaitent prendre contact. Sur TheCasualLounge.ch, l’anonymat et le sérieux sont primordiaux. Mais le style, la culture et l’érotisme sont également associés étroitement les uns aux autres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’information en surprendra plus d’un: alors que la propagation du Covid-19 s’accélère en Suisse, les principales plateformes de rencontres coquines enregistrent des pics de fréquentation inédits. Comment comprendre ce phénomène?

«Le sexe a toujours été intimement lié aux grandes catastrophes, explique une chercheuse en sociologie. Lorsque les êtres humains sont confrontés à des dangers de grande ampleur, la procréation devient essentielle. C’est un peu comme si nous étions programmés à nous reproduire en période de crise pour sauvegarder l’humanité. On s’attend d’ailleurs à voir arriver un pic de natalité dans une dizaine de mois. Mais au-delà de cet instinct de reproduction, les rapports sexuels occasionnels ont tendance à se multiplier rapidement dans ce type de situation. On l’a observé à New York après les attentats du 11-septembre: un nombre incroyable de liaisons passagères se sont nouées à ce moment-là. Beaucoup de gens en ont témoigné. Ils avaient besoin d’assouvir des pulsions primordiales, de retrouver le plaisir de l’orgasme à un moment où l’incertitude était au plus haut.»

Si l’on en croit les chiffres annoncés par plusieurs portails de rencontres entre adultes, cette vague de désir «incontrôlé» est déjà observable en Suisse, avec une augmentation exponentielle de «casual daters» à la recherche de partenaires occasionnels. Mais confinement oblige, de plus en plus de rencontres se font désormais en ligne.

«Ces temps-ci, j’ai envie de faire l’amour avec le premier venu, confie une utilisatrice de TheCasualLounge, un site bien connu des célibataires amateurs de rencontres coquines. Sauf qu’avec la pandémie, ce n’est pas trop le moment de faire des rencontres physiques… Mais je dois dire que je ne suis pas déçue par les rencontres en ligne que j’ai pu faire depuis la semaine dernière. La conversation prend une place beaucoup plus importante, évidemment. Et on se rend compte à quel point ce type d’échanges peut être excitant. Pour aller plus loin, il y a le téléphone, la webcam… J’avais peur de m’ennuyer pendant cette période, mais je suis déjà impatiente de me reconnecter ce soir!»Si l’on en croit les chiffres annoncés par plusieurs portails de rencontres entre adultes, cette vague de désir «incontrôlé» est déjà observable en Suisse, avec une augmentation exponentielle de «casual daters» à la recherche de partenaires occasionnels. Mais confinement oblige, de plus en plus de rencontres se font désormais en ligne.

«Ces temps-ci, j’ai envie de faire l’amour avec le premier venu, confie une utilisatrice de TheCasualLounge, un site bien connu des célibataires amateurs de rencontres coquines. Sauf qu’avec la pandémie, ce n’est pas trop le moment de faire des rencontres physiques… Mais je dois dire que je ne suis pas déçue par les rencontres en ligne que j’ai pu faire depuis la semaine dernière. La conversation prend une place beaucoup plus importante, évidemment. Et on se rend compte à quel point ce type d’échanges peut être excitant. Pour aller plus loin, il y a le téléphone, la webcam… J’avais peur de m’ennuyer pendant cette période, mais je suis déjà impatiente de me reconnecter ce soir!»

On l’aura compris, les rencontres coquines virtuelles ont de beaux jours devant elles! Espérons que les serveurs des plateformes de rencontres tiendront le choc de nouvelles fréquentations records…

Pour en savoir plus et vous inscrire gratuitement, rendez-vous sur www.TheCasualLounge.ch .

TheCasualLounge vu à la télévision suisse: