Mercredi 20 septembre 2017 | Dernière mise à jour 21:52
Paid Post

Les bonnes résolutions libertines de la rentrée

Les vacances se terminent, l’été touche à sa fin, c’est le moment de retrouver le bureau et les collègues. Mais pour certains, la rentrée est également synonyme de plaisir et de nouvelles rencontres. Et si l’automne s’annonçait plus torride que l’été?

Ce contenu est un Paid Post de notre client


Un Paid Post est un contenu publicitaire, identifié comme tel, fourni par nos clients ou rédigé par notre service Commercial Publishing sur mandat. Les Paid Posts sont de la publicité et ne peuvent pas être considérés comme des articles rédactionnels.

A propos de TheCasualLounge:

La plateforme de casual dating TheCasualLounge.ch s’adresse aux femmes et aux hommes qui ne veulent pas renoncer aux relations passagères. Notre système de mise en relation propose aux utilisateurs du site une présélection de personnes qui leur correspondent au plan sexuel et qui habitent dans une ville ou une région donnée. Les casual daters décident ensuite eux-mêmes avec qui ils souhaitent prendre contact. Sur TheCasualLounge.ch, l’anonymat et le sérieux sont primordiaux. Mais le style, la culture et l’érotisme sont également associés étroitement les uns aux autres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le redémarrage du mois de septembre est souvent l’occasion de repartir du bon pied. La torpeur de l’été derrière soi, le moment est sans doute idéal pour essayer de nouvelles choses sur le plan professionnel. Mais aussi personnel et amoureux! De fait, les sites de rencontres passagères enregistrent à cette période de l’année un regain d’inscription particulièrement fort. Annabelle (26 ans, Bienne) est justement l’une de ces nouvelles «libertines». Inscrite sur TheCasualLounge depuis son retour de vacances, elle a bien voulu nous raconter ses premiers pas dans l’univers des rencontres coquines:

«Pour tout vous dire, j’ai passé un été exécrable. Je m’étais jurée de m’amuser un maximum, d’avoir des aventures à droite à gauche sans trop réfléchir, mais au final, je me suis fait draguer pendant trois semaines par des types vraiment lourds. Du coup, une fois rentrée chez moi, je me suis dit qu’il fallait que je change d’approche. Jusqu’ici, j’avais plutôt l’habitude de faire des rencontres dehors, dans les bars, mais il faut croire que ce temps-là est révolu! Un soir, juste après mon retour de vacances, deux copines m’ont vanté les mérites des plateformes de rencontres coquines, et je me suis dit que j’allais peut-être pouvoir y trouver mon bonheur. Je me suis inscrite sur-le-champ, et là, devant elles, j’ai mis le grappin sur le genre d’homme que j’avais rêvé de rencontré tout l’été – quelqu’un de sympathique, drôle et pas prétentieux. Et au lit, il s’est révélé être un amant plus que satisfaisant.

Pour la génération de mes parents, les rencontres coquines n’étaient tout simplement pas envisageables. Ils auraient sans doute pris ça pour de la prostitution, ou pire encore. Mais aujourd’hui, c’est devenu une option totalement envisageable pour les femmes de mon âge qui n’ont pas envie de se lancer dans une relation à long terme, qui tiennent à leurs carrières et qui souhaitent rester indépendantes. D’ailleurs, j’ai de plus en plus d’amies qui font le pas, comme moi, et qui n’en reviennent pas de pouvoir rencontrer des hommes aussi facilement, sans qu’il y ait la moindre ambiguïté sur la nature de la relation. Pourquoi est-ce que les femmes n’auraient pas le droit de prendre des amants quand ça leur chante, elles aussi?»

Pour en savoir plus et vous inscrire gratuitement, rendez-vous sur TheCasualLounge.ch.