Lundi 23 juillet 2018 | Dernière mise à jour 02:58
Paid Post

Qui a eu une confiance aveugle en la technologie?

Quatre candidats téméraires ont osé parcourir les 560 mètres d’un mur de barrage en conduisant sans les mains avec, à droite comme à gauche, le vide.

Pour la quatrième étape du BMW X Challenge, il va falloir faire preuve de courage. Qui osera lâcher le volant?

Ce contenu est un Paid Post de notre client


Un Paid Post est un contenu publicitaire, identifié comme tel, fourni par nos clients ou rédigé par notre service Commercial Publishing sur mandat. Les Paid Posts sont de la publicité et ne peuvent pas être considérés comme des articles rédactionnels.

La BMW X4 xDrive20i en chiffres


  • Traction intégrale BMW xDrive

  • Boîte automatique avec palettes de changement de vitesses

  • 184 ch

  • Accélération: 8,3 s 0–100 km/h

  • Consommation: 7,1–7,3 l/100 km (cycle mixte)

  • Emissions de CO2 (cycle mixte): 163-168 g/km

  • Centre de gravité particulièrement bas favorisant l’agilité et la précision directionnelle du véhicule

  • Driving Assistant Plus: l’un des systèmes d’aide à la conduite les plus intelligents du marché

  • Volume du coffre: 525 à 1430 litres maximum

  • A partir de 60’300 francs

  • Plus d’informations sur: bmw.ch/X4

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le contexte: quatre participantes et participants se sont retrouvés dans les Grisons au col de Lukmanier, plus précisément sur le mur de barrage de Santa Maria, haut de 117 mètres, pour tester la BMW X4. Leur mission: franchir les 560 mètres du mur du barrage sans poser leurs mains sur le volant. Qui a été le plus courageux?

Sans les mains le long des 560m du barrage du col du Lukmanier.

A 1912 mètres d’altitude, là où se dresse l’hospice de Santa Maria, le temps était absolument splendide. Alors que dans la vallée la température dépassait déjà les 30 degrés, il y faisait agréablement frais et quelques pans de neige étaient encore visibles sur les sommets environnants. Installés au restaurant, Daria, Julia, Claude et Fabian faisaient connaissance dans une ambiance détendue.

Les mains ne sont plus sur le volant. La voiture suivra-t-elle la route?

Mais déjà le défi les appelait. Ce dernier consistait en une traversée du mur de barrage et une séance photo. Pascal, collaborateur BMW, a présenté aux participantes et participants le système d’aide à la conduite de la BMW X4 qui dirige la voiture sans intervention humaine. Au cours du défi, donc pendant que la voiture traversait le mur de barrage, les mains des participants devaient rester le plus longtemps possible éloignées du volant. Si elles le touchaient, les candidats étaient pénalisés. Le but du concours photo était de mettre en scène un modèle réduit de la BMW X4 de la meilleure manière qui soit. La traversée du mur du barrage comptait triple, le concours photo une fois.

Parfaitement mise en scène: la BMW X4 et le magnifique panorama.

Daria: en guerre contre la technologie

Lorsque Daria s’est mise en place, ses mains étaient moites. Elle était nerveuse. Pour cette fiscaliste schwytzoise de 37 ans, conduire doit avant tout être confortable. «Les sièges chauffants, la boîte automatique et la climatisation sont indispensables», a-t-elle expliqué. Bien que Daria ait fait des études d’ingénieur, la technologie et elle, cela fait deux. Lors de la traversée du mur de barrage, elle a aggripé plusieurs fois le volant, s’est arrêtée. Cela lui a valu plusieurs pénalités. «C’était de la folie pure!», a-t-elle avoué après coup. Mais elle était quand même fière d’elle: «J’ai essayé!». Daria a tout donné pour le challenge photo: elle a posé la X4 sur un rocher avant de prendre son cliché. Avec un résultat étonnant: on aurait vraiment dit que la voiture se trouvait sur une paroi rocheuse.

On paie de sa personne pour le challenge photo.

Claude: plus cool que cool

Claude, professeur d’économie à Zurich, a abordé le défi en étant parfaitement zen. «Pour moi, conduire est un pur luxe et un véritable plaisir», a-t-il expliqué. Déjà lors du concours photo, il a pris un grand risque: il a choisi de photographier le modèle réduit avec la route du col du Lukmanier en arrière-plan et de s’allonger au milieu de cette dernière pour prendre son cliché. Lors de sa traversée du mur du barrage, le Zurichois de 46 ans a été celui qui était le plus zen de tous les candidats. Ses mains sont bien restées sur ses genoux. «Cela a été facile pour moi de faire confiance à la technique et aux fonctions de la X4, je me suis senti parfaitement en sécurité, même sans avoir les mains sur le volant», a-t-il conclu.

Dans le mini-canyon, on pourrait prendre le modèle réduit pour une vraie voiture.

Julia: «Toute cette technologie, c’est top»

Julia non plus n’était pas vraiment nerveuse, lorsqu’elle s’est élancée pour le défi du vide. Cette sage-femme thurgovienne de 37 ans sait ce que représente la technologie pour l’automobile: en tant que maman de trois garçons de 10, 6 et 3 ans, elle apprécie tout ce qui peut lui fournir une aide supplémentaire à la conduite. «J’adore toute cette technologie», a-t-elle expliqué. Elle a ajouté, très impressionnée: «C’est vraiment incroyable comme la voiture se déplace toute seule.» Toutefois, lors de sa traversée, Julia a agrippé une fois le volant, ce qui lui a valu une pénalité. Mais la Thurgovienne s’est démarquée lors du shooting photo: elle a placé le modèle réduit de la X4 sur un mini canyon sablonneux et a travaillé sa mise en scène dans les moindres détails. Avec succès: sa photo semblait si réelle qu’elle a remporté tous les suffrages.

Même sans les mains, il ne perd pas son calme.

Fabian: pas vraiment fan de la technologie moderne

Fabian, réalisateur bernois de 36 ans, a choisi un arrière-plan idyllique pour le défi photo et a placé la voiture dans l’herbe au bord d’un ruisseau. Mais il n’est pas arrivé à donner le bon effet de perspective: on voyait tout de suite que la voiture était un modèle réduit. A-t-il pu se rattraper sur le barrage? Le jeune homme aime conduire et il n’est pas rare de le croiser, avec sa famille, sur les circuits automobiles. Il possède d’ailleurs deux voitures de sport. Par contre, lorsqu’il s’agit de technologie, Fabian est très méfiant. «Je préfère les anciennes méthodes», a-t-il expliqué. Il ne lui a donc pas été facile de faire confiance à la BMW X4. «J’ai été surpris quand la voiture s’est mise à rouler toute seule», a-t-il avoué. Ayant plusieurs fois posé les mains sur le volant, il a lui aussi été pénalisé.

Claude, roi de la sérénité, ne pouvait ainsi plus être détrôné. Même l’excellente photo du canyon prise par Julia – qui pourrait tout à fait être utilisée pour la prochaine campagne BMW – n’a pas fait le poids. Lors du décompte final, le père de famille est arrivé largement en tête et s’est vu remettre un bon pour une descente en bob exclusive à St-Moritz (GR) et une nuit d’hôtel pour deux personnes. Il était déjà très entousiaste à l’idée de repartir pour une virée relax en montagne au volant de la BMW X4.

Comme le défi de conduite compte triple, Claude est le gagnant du jour.