Samedi 25 novembre 2017 | Dernière mise à jour 04:47
Paid Post

Voilà pourquoi le «forfait illimité» fait fureur

«N’achetez jamais ce qui vole, ce qui flotte ou ce qui b****», déclare le personnage d’un roman de Dan Jenkins. Cette recommandation est prise à la lettre par de plus en plus d’hommes.

Ce contenu est un Paid Post de notre client


Un Paid Post est un contenu publicitaire, identifié comme tel, fourni par nos clients ou rédigé par notre service Commercial Publishing sur mandat. Les Paid Posts sont de la publicité et ne peuvent pas être considérés comme des articles rédactionnels.

A propos de TheCasualLounge:

La plateforme de casual dating TheCasualLounge.ch s’adresse aux femmes et aux hommes qui ne veulent pas renoncer aux relations passagères. Notre système de mise en relation propose aux utilisateurs du site une présélection de personnes qui leur correspondent au plan sexuel et qui habitent dans une ville ou une région donnée. Les casual daters décident ensuite eux-mêmes avec qui ils souhaitent prendre contact. Sur TheCasualLounge.ch, l’anonymat et le sérieux sont primordiaux. Mais le style, la culture et l’érotisme sont également associés étroitement les uns aux autres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tous les millionnaires vous le diront: acheter un avion ou un yacht n’a aucun sens, il est beaucoup plus judicieux d’en louer un en cas de besoin. Mais ce qu’ils n’avoueront peut-être pas avec autant de franchise et de provocation que le personnage de Dan Jenkins dans Baja Oklahoma, c’est que la même règle devrait aussi bien s’appliquer au sexe: pourquoi dépenser tant d’argent pour en avoir un peu quand on peut en obtenir à volonté pour presque rien? Plus de trente ans après avoir été formulée, cette règle de vie semble enfin avoir trouvé preneurs auprès des utilisateurs de sites de rencontres passagères. Ce type de plateformes leur permet en effet de contacter autant de partenaires qu’ils le souhaitent dans le cadre d’un abonnement fixe et généralement bon marché. Une sorte de «pass illimité» du sexe, en somme.

La responsable de la communication de TheCasualLounge, premier site du genre en Suisse, explique: «L’idée de proposer un «forfait sexe illimité» a bien évidemment un petit côté provocateur, et même choquant, a-t-elle précisé d’entrée de jeu. Mais ce qu’il faut bien comprendre, c’est que les femmes sont au moins aussi intéressées que les hommes. De fait, notre plateforme compte plus de femmes que d’hommes, et leur nombre ne cesse d’augmenter! Pour nous, cela n’a rien d’étonnant: les sites de rencontres coquines leur permettent d’assouvir leurs fantasmes les moins avouables en toute discrétion, sans avoir à affronter le qu’en-dira-t-on. Car nous avons beau être en 2017, les désirs de la femme sont encore loin d’être pleinement reconnus par la société dans son ensemble. Les femmes qui assument leurs envies ou qui font étalage de leurs conquêtes récentes sont bien souvent considérées comme des «salopes», alors que le même comportement paraît tout à fait acceptable s’il est le fait d’un homme.

Chez TheCasualLounge, nous prenons le désir sexuel au sérieux: voilà pourquoi nous offrons à nos membres la possibilité de faire autant de rencontres torrides qu’ils le souhaitent sans se ruiner ni mettre en jeu leur carrière ou leur réputation. Et je peux vous dire que ça marche du tonnerre!»

Pour en savoir plus et vous inscrire gratuitement, rendez-vous sur TheCasualLounge.ch

TheCasualLounge vu à la télévision Suisse: