Lundi 16 septembre 2019 | Dernière mise à jour 18:59
Paid Post

«Recycler 100% de nos capsules: notre système est déjà prêt pour ça»

A l’heure actuelle, 53% des capsules de café Nespresso vendues en Suisse se voient offrir une deuxième vie. Ce taux réjouit déjà Nespresso, même si la marque souhaite l’augmenter encore avec l’aide de ses clients.

Vidéo: Nespresso


Paid Post



Les Paid Posts sont rédigés par nos clients ou par le Commercial Publishing de Tamedia sur mandat. Ils ne font pas partie de l'offre rédactionnelle.

Un nouveau stylo en alu recyclé



Lancé en 2018, une première édition limitée du mythique stylo 849 de Caran d’Ache fabriqué avec des capsules Nespresso recyclées a connu un franc succès. C’est pourquoi Nespresso et Caran d’Ache ont décidé de remettre l’ouvrage sur le métier. Une version verte, de la couleur du café Master Origin India, est disponible depuis le mois de mai. Avant cela, Nespresso avait déjà collaboré avec Victorinox et Zena pour créer un couteau suisse et un éplucheur en alu recyclé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Chez Nespresso, la durabilité, et donc le recyclage, est une valeur centrale. L’entreprise a mis en place voilà près de 30 ans un système dédié de collecte de ses capsules en aluminium en Suisse. Depuis, elle n’a eu de cesse de le développer, la plaçant ainsi en précurseur en matière de recyclage. Simon Gigandet, responsable du développement durable et des systèmes de recyclage pour la Suisse, dresse un bilan et présente les perspectives d’avenir.

Simon Gigandet est responsable du développement durable et des systèmes de recyclage pour la Suisse chez Nespresso. Image: Nespresso

M. Gigandet, comment se passe le recyclage des capsules de Nespresso?

Nous avons mis en place, en 1991 déjà en Suisse, un système de collecte que nous n’avons cessé d’étendre et de renforcer depuis. A ce jour, on compte 2700 points, dans les déchetteries, les boutiques Nespresso ou chez des partenaires commerciaux. S’ajoute à cela le service «Recycling at Home», lancé en 2012 en collaboration avec La Poste. Le concept est simple: les clients déposent leurs capsules Nespresso usagées dans leur boîte à lait et le facteur les récupère. Si on compte l’entier des ménages en Suisse, cela représente plus de 3 million de points de collecte potentiels disponibles dans notre pays! Les capsules collectées sont ensuite transportées à Moudon (VD) où notre partenaire, le Groupe Barec, les broie, puis sépare l’aluminium du marc de café afin que les deux soient recyclés.

Que devient l’alu recyclé?

L’aluminium est réutilisé pour produire d’autres objets. En Suisse, il sert à faire de nouvelles capsules, mais pas seulement (ndlr: lire encadré). La quantité recyclée ne suffit toutefois pas à couvrir nos besoins de production, sachant que toutes les capsules vendues dans le monde sont produites ici en Suisse. Outre le recyclage, nous avons décidé de travailler aussi à la source sur la durabilité de l’aluminium. A partir de 2020, Nespresso se fournira à 100% en aluminium issu de sources durables et certifiées. Nous serons les premiers à utiliser ce type d’aluminium.

Et le marc?

Il sert d’abord à générer du biogaz, qui à son tour est transformé en électricité à 100% renouvelable. C’est d’ailleurs la chaleur créée par ce procédé qui sert à sécher les capsules à recycler. La matière en sortie du processus de biogaz est ensuite utilisée par les paysans de la région de la Broye sous forme de fertilisant.

Les capsules plates professionnelles, utilisées en entreprises, sont-elles également recyclables?

Oui, tout à fait. Leur processus de recyclage est similaire à celui des capsules utilisées à la maison. Nous collectons les capsules usagées dans les entreprises ou elles peuvent être déposées avec les autres capsules à nos points de collecte. Le marc et l’aluminium sont recyclés.

Quel est le taux de recyclage de vos capsules?

Nous en sommes à 53%. Un taux qui a pris l’ascenseur grâce au service «Recycling at Home». Ce qui nous montre que l’idée est bonne pour faciliter le recyclage de nos capsules par nos clients. Leurs retours sont d’ailleurs très positifs et ils apprécient la praticité de pouvoir recycler sans sortir de chez eux.

N’est-ce pas peu, en comparaison avec les autres déchets en aluminium?

On pourrait le penser (ndlr: Swiss Recycling annonce un taux de 91% pour les boîtes en alu, par exemple) mais sachant que nous recyclons un produit unique et qu’il n’y a pas de système de collecte collectif ou d’industrie, c'est un bon résultat et nous collaborons avec des partenaires pour le rendre encore meilleur. Pour mettre ce chiffre en perspective, il convient de remarquer que l'Agence européenne pour l'environnement estime que 50 % environ des déchets municipaux en Suisse sont recyclés.

Nous sommes conscients de devoir continuer nos efforts de communication afin que chacun sache que les capsules en aluminium sont recyclables et que nous proposons plusieurs options de collecte pratiques. Etant donné que nous recyclons autant le marc que l’aluminium pour leur donner une seconde vie, chaque capsule peut avoir un impact positif.

Arriverez-vous un jour à recycler 100% des capsules?

Techniquement et opérationnellement, nous sommes aujourd’hui déjà prêts et capables de recycler 100% de nos capsules en aluminium vendues en Suisse. Nous appelons nos clients à participer, en utilisant les systèmes gratuits et simples que nous mettons à disposition. Sans la contribution de nos clients, nous ne pourrons augmenter la proportion de capsules recyclées. Alors recyclons, ensemble !

Vous avez récemment annoncé ouvrir votre programme de recyclage à vos concurrents produisant des capsules en aluminium. Où en est le projet?

Les discussions avancent bien, ce qui nous réjouit beaucoup. Il reste encore des points à éclaircir, notamment en termes de gouvernance et de financement. Nous devrions en savoir plus d’ici la fin de l’année 2019. Le mot clé, c’est vraiment l’aluminium. Avant, nous étions les seuls à nous en servir pour nos capsules pour garantir la fraîcheur de nos cafés et préserver les arômes jusqu’en tasse. Mais la concurrence s’est mise à aussi en utiliser. En tant que pionnier, nous pouvons proposer une solution de recyclage pouvant être utilisée par les clients de différentes marques proposant des capsules en aluminium. Il nous semble important de promouvoir la durabilité du café portionné en général en facilitant l’effort de recyclage de tous.

Le recyclage et la durabilité sont des valeurs centrales pour Nespresso. Quels sont les autres actions que vous menez?

Nous avons une approche d’amélioration continue en ce qui concerne la durabilité. Nous sommes sans cesse en train de réfléchir à des moyens d’optimiser notre système de recyclage. Mais nous misons surtout sur la communication, pour que tous nos clients participent à l’effort. Si tous nos clients suisses veulent faire recycler leurs capsules, nous sommes prêts. Je relèverais toutefois deux autres points. Nous nous engageons à réparer toutes les machines qui peuvent l’être. S’il s’agit d’une gamme qui n’est plus fabriquée ou d’un modèle qui n’est plus sous garantie, nous proposons un échange avec une machine reconditionnée. L’appareil défectueux est aussi réparé, si possible. Nous menons aussi beaucoup d’initiatives en faveur du développement durable dans le cadre de notre programme AAA pour une Qualité Durable dans les pays d’origine de nos cafés, tant en ce qui concerne le bien-être social et économique des producteurs que la préservation des écosystèmes et les pratiques agricoles durables et responsables. Nous travaillons d’ailleurs avec beaucoup de partenaires externes, dont des ONGs telles que Fairtrade et Rainforest Alliance. Ensemble, nos expertises combinées permettent de mettre en place des initiatives pertinentes avec des impacts positifs.