Vendredi 6 décembre 2019 | Dernière mise à jour 08:00

Prêts sur gage Ils prêtent leur voiture pour payer leurs cadeaux de Noël

La fièvre des achats en période de Noël n'épargne pas les banquiers.

La course aux cadeaux de Noël touche aussi les banquiers.

La course aux cadeaux de Noël touche aussi les banquiers. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour financer leurs cadeaux, certains banquiers n'hésitent pas à confier leur voiture à un prêteur sur gage afin d'obtenir un pécule supplémentaire.

La société Prêts-sur-gage.ch constate un afflux de banquiers durant les semaines précédant les fêtes de fin d'année, relève-t-elle ce mardi 25 novembre. Fondée en 2007, elle est selon ses dires la seule du genre en Suisse à accorder des crédits contre automobile. Et ce pour des montants se situant entre 3000 et 80'000 francs.

«Pour financer des cadeaux extravagants, des vacances exclusives ou du lèche-vitrines de Noël à New York, les banquiers recourent volontiers au prêt sur gage d'une de leurs voitures», raconte Cédric Domeniconi, cité dans le communiqué. Cela s'explique par une raison simple, selon le cofondateur et partenaire de l'entité basée dans l'enclave allemande de Büsingen, près de Schaffhouse.

Avance sur le bonus

«Il s'agit d'une profession qui désire prolonger durant la période de Noël son niveau de vie du reste de l'année.» Mais, problème, «les boni ne sont versés que plus tard, entre les mois de février et d'avril».

Autre motif: les banquiers cherchent à relancer leurs transactions en actions à l'approche du mois de décembre. Dans l'optique de profiter de la ruée à la Bourse qui se produit à ce moment-là, ils se procurent une avance sur leur bonus, en convertissant provisoirement l'une de leurs coûteuses automobiles en espèces.

La pression sociale ne doit pas non plus être oubliée. Elle peut pousser à participer à la course au luxe.

Pas que les banquiers

Le phénomène ne se limite toutefois pas aux professionnels du domaine bancaire. D'autres employés à haut salaire, comme des dirigeants ou des cadres moyens et supérieurs, recourent de façon accrue aux services de Prêts-sur-gage.ch en période de Noël. Les liquidités leur sont fournies plus rapidement qu'auprès des banques, avec lesquelles les discussions peuvent prendre du temps.

La société organise plusieurs fois par an des enchères avec des véhicules non remboursés. Les voitures ne sont toutefois que rarement concernées. Neuf clients sur dix retirent leur véhicule pendant le délai légal de trois mois. (ats/nxp)

Créé: 25.11.2014, 10h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.